• DERNIERE MINUTE

    Mardi 30 novembre 2010 Le bureau d'étude et le SAV ont eu la désagréable surprise d'apprendre de la part de la DRH que la fin de toute activité est planifiée pour le mois d'avril 2011. Encore un combat de plus dans la saga d'Airox :-( A suivre !!!
  • MERCI ET ENCORE MERCI !!!

    QUE DE VISITE ! Allez faite parler de nous ! Cela nous fait plaisir de voir que notre combat ne laisse pas les personnes indifférentes. Continuez à nous rendre visite et faites part du blog à votre entourage...
  • LE SAVIEZ-VOUS ? DID YOU KNOW?

    LE GROUPE COVIDIEN EMPECHE A SES SALARIES DANS LE MONDE DE POUVOIR ACCEDER A CE BLOG. CENSURE ! MAIS QUE VEUT CACHER COVIDIEN ? ******* GROUP Covidien PREVENTS ITS EMPLOYEES IN THE WORLD TO GO TO THIS BLOG. CENSORSHIP! BUT THAT WILL HIDE Covidien?
    • Album : CONFLIT DE L'ETE 2009 : RAS LE BOL
      <b>decorationsdesalariesencolere6.jpg</b> <br />
  • Un peu de géo !

    Un peu de géo !

DERNIERE MINUTE

src= »http://covidienassassinenosemplois.unblog.fr/files/2009/01/heure7.gif » alt= »heure7.gif » />


ARTICLE SUD-OUEST DU 2 DECEMBRE 2010 : Nouvel épisode…..

 25493215023773460x306.jpgSur le site de Pau, la production a déjà cessé cet été.

Nouveau coup de massue pour le personnel d’Airox SA. Après la fermeture de l’atelier de production de ses appareils respiratoires de Pau, cet été (notre édition du 1er avril), la direction du groupe Covidien vient de décider de supprimer le département R & D (recherche et développement) qui avait été relogé à Serres-Castet, en février, pour survivre à l’atelier de production. Responsable des ressources humaines pour la France de ce groupe anglo-saxon, Martine-Charlotte Appell est venue mardi porter la mauvaise nouvelle.

La délocalisation de la production en Irlande achevée, il s’agit donc de fermer, purement et simplement, l’activité d’études, pour raison économique. Avec, à la clé, la suppression des 21 derniers emplois. C’est donc clairement la fin d’une entreprise de pointe dont l’enracinement en Béarn remonte à l’après-guerre.

La direction veut fermer en avril, indique-t-on au sein du personnel, et n’offre que trois possibilités de reclassement dans l’une de ses filiales, en Californie.

Une réunion d’information doit avoir lieu demain matin pour enclencher le processus de plan de social devant le comité d’entreprise dès mercredi.

Une procédure qui choque mais n’étonne guère au sein du personnel. L’idée – que défendait la direction du groupe dès 2008 – qu’un service de recherche et de développement pouvait subsister, à Serres-Castet, après la fermeture de l’usine de Pau, n’avait pas convaincu.

Une étude abandonnée Mais 200 000 € de travaux ont été réalisés sur le site de Serres-Castet ces derniers mois. « Deux ingénieurs ont été recrutés. La direction nous avait promis un plan de charge jusqu’en 2012, relève M. Dubreuilh, délégué du personnel. « On devait faire l’étude d’un nouveau produit dont on avait commencé à faire la maquette. Et maintenant, on nous dit que ce projet est abandonné… »

Ceci, alors que l’entreprise continue semble-t-il à gagner de l’argent. Dans le cadre du droit d’alerte, le comité d’entreprise a en effet mandaté un expert, en mars, pour faire l’état des lieux économique et juger des chances de survie du service de recherche et de développement. Il a remis, fin septembre, un rapport jugé favorable. Mais Airox en a décidé autrement.

 

 

Blogactu |
Lemondedebono |
Les chroniques du vide méni... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ElAyam en images
| Moon à Courchevel
| The Soul of a Slayer